Le Poids du Coeur – Rosa Montero

El peso del corazón, 2015. Traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse. Éditions Métailié, 2016

Ma chronique :

J’ai eu en 2016 un gros coup de cœur pour Des larmes sous la pluie de l’espagnole Rosa Montero, et c’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé dans Le Poids du Cœur, la suite des aventures de Bruna Husky, la techno-humaine réplicante de combat. Un roman aux confins des genres, autant  imaginaire que bien ancré dans notre société et ses grandes thématiques clés, à la fois de science-fiction, dystopique, policier, cyberpunk, écolo et philosophique.

États-Unis de la Terre, 2109. Dans ce thriller futuriste, l’effet de surprise ne joue plus autant que dans Des Larmes sous la pluie, mais l’univers hyper bien construit par Rosa Montero fonctionne néanmoins parfaitement et réserve de nombreuses surprises épatantes, comme une mission dans la station spatiale de Labari, où règne un fondamentalisme religieux qui fait froid dans le dos. L’action est menée tambour battant et les personnages nous maintiennent constamment sous le charme. Ceux que l’on retrouve, Bruna bien sûr, toujours torturée par sa singularité, hantée par sa fin programmée – 3 ans, 10 mois et 14 jours au début du récit – et plus attachante que jamais. Mais aussi Yannis l’archiviste, Lizard le flic et Nopal le mémoriste. Et puis les nouveaux, très convaincants : Gabi, une gamine bizarrement irradiée, dont Bruna se retrouve avec la tutelle, Daniel, un « tripoteur » (thérapeute qui soigne par le contact)  encombrant, et une certaine Clara dont je ne dirai rien ici, mais qui est excellente.

Des problématiques de réflexion allant du sens de la vie aux déchets nucléaires, de l’action et du dépaysement, un grand plaisir de lecture. Vivement retrouver Bruna Husky dans un nouveau roman !

« Ah. Un croyant. Un quémandeur de réponses. Très bien. Moi, j’ai toujours eu peur de ceux qui ont plus de réponses que de questions. »

— Ce roman était dans ma pile à lire quasiment depuis sa sortie, aussi cette chronique me permet de participer à l’objectif PAL d’Antigone —

Publicités
Cet article, publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Sud, 8.3 Challenges, Espagne, Objectif PAL, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Le Poids du Coeur – Rosa Montero

  1. kathel dit :

    Je n’ai toujours pas lu Des larmes sous la pluie ! (mais qu’est-ce que j’attends ?)

    Aimé par 1 personne

  2. Marilyne dit :

    Je n’ai jamais tenté Rosa Montero dans ce genre. En revanche, je garde un for souvenir de  » L’idée ridicule de ne plus te revoir « .

    Aimé par 1 personne

  3. Eve-Yeshé dit :

    je n’ai toujours pas lu « L’idée folle de ne plus te revoir »…

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne connaissais pas cette auteure espagnole. Merci pour la découverte, excellent weekend à toi, Bises bretonnes 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Antigone dit :

    Très envie de relire Rosa Montero, moi aussi séduite par « L’idée ridicule… » 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Ping : Objectif pal de février ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

  7. sandrion dit :

    Je suis très très fan de Rosa Montero et de Bruna Husky !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s