Dans la rue j’entends les sirènes (Sean Duffy, 2) – Adrian McKinty

I hear the sirens in the streets, 2012. Traduit de l’Anglais (Irlande du Nord) par Eric Moreau. Éditions Stock, La Cosmopolite, 2013 ; réédition au Livre de Poche, 2015, 456 p.

★★★★★★★★★☆

Mon avis :

Dans la rue j’entends les sirènes est le deuxième tome de la série de romans policiers historiques qu’Adrian McKinty situe pendant les « Troubles » dans les années 1980 en Irlande du Nord. Le personnage principal, Sean Duffy – sergent dans le premier, inspecteur dans le second – est catholique – chose rarissime en Ulster pour un flic.

L’excellent premier tome Une terre si froide (lire ma chronique par ici) commençait après la mort de Bobby Sands en mai 1981. Celui-ci s’ouvre en avril 1982, quand débute la guerre des Malouines. Ce deuxième tome est tout aussi excellent que le premier. J’ai tout adoré, l’intrigue, l’ambiance, l’immersion dans l’époque, le pays, le paysage, la reconstitution historique, le style, les personnages…

Dans la rue j’entends les sirènes démarre sur les chapeaux de roue, avec la découverte d’un corps sans tête – ni bras ni jambes – dans une valise jetée dans une benne. L’inspecteur Sean Duffy du RUC (Royal Ulster Constabulary, la police royale de l’Ulster) de Carrickfergus est chargé de l’enquête, avec ses fidèles seconds McCrabban et Mattie. Entre les ramifications multiples et potentielles de cette enquête et de possibles recoupements avec une autre affaire, l’action est omniprésente et les rebondissements nombreux. Et toujours, Sean Duffy vérifie l’absence de bombe avec interrupteur au mercure sous sa voiture, avant de monter dedans. Dans la rue j’entends les sirènes nous offre une riche enquête criminelle sur fond de guerre civile et de situation politique complexe, le tout sous la pluie et en musique, au milieu des tourbières et des constructions staliniennes de l’Irlande du Nord des années 80. Entre Carrickfergus, Belfast, Larne, la péninsule d’Islandmagee et l’usine DeLorean à Dunmurry, on a l’impression d’y être et Sean Duffy est toujours aussi sympathique, tenace, brillant et volontaire, avec son savoureux sens de l’humour ; il ne lâche rien.

Cette série est vraiment à découvrir ! Ô joie, qui plus est – un grand merci aux éditions Actes Sud qui ont repris l’affaire –, le troisième tome vient de paraître en français : Ne me cherche pas demain. Il me tarde de le lire !

« Des hélicoptères de l’armée volent bas au-dessus de l’anse, des sirènes geignent dans le comté de Down, on distingue le boum-boum lointain des mortiers ou des bombes. La ville est couverte d’un linceul de fumée de cheminées, et le cinéaste, comme d’habitude, la filme en 8 mm noir et blanc. Ainsi se présente Belfast en cette quatorzième année de guerre civile rampante que, par euphémisme, les autorités nomment les Troubles. »

A noter : ce soir à 20h (heure française), le Centre Culturel Irlandais nous propose d’assister virtuellement à une conversation entre Adrian McKinty et Robert McLiam Wilson ♥ (infos sur leur site ici et leur page facebook là)

  14 comments for “Dans la rue j’entends les sirènes (Sean Duffy, 2) – Adrian McKinty

  1. 5 mai 2021 à 3 h 07 min

    Tu sais, moi et les polars… N’empêche, ça me fait une petite pause de ne rien noter!

    Aimé par 1 personne

    • 5 mai 2021 à 9 h 08 min

      Je te comprends, moi même j’en lis peu, quelques irlandais, quelques islandais 😊
      Rires pour la pause !

      J'aime

  2. 5 mai 2021 à 8 h 53 min

    J’ai lu Une terre si froide, qui est le premier de la série, donc, et n’ai été qu’à moitié convaincue. Dommage, parce que l’auteur est sympa.

    Aimé par 1 personne

    • 5 mai 2021 à 9 h 06 min

      Oh, mince ! Qu’est-ce qui t’avait moyennement plu, du coup ?

      J'aime

      • 5 mai 2021 à 15 h 11 min

        Le personnage du policier, toujours à foncer dans les situations les plus scabreuses possibles, au lieu de réfléchir ! (c’est souvent le cas dans les polars, ça fait avancer l’action, mais bon…)

        Aimé par 1 personne

      • 7 mai 2021 à 15 h 44 min

        Ah, oui, peut-être effectivement maintenant que tu le signales, mais ça ne m’a pas dérangée. Il a beaucoup mûri de ce côté là dans le deuxième, il ne se jette presque pas trop violemment dans les ennuis haha

        J'aime

  3. 5 mai 2021 à 13 h 19 min

    Une terre si froide est dans ma PAL, s’il me plaît je lirai celui-ci aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

    • 7 mai 2021 à 15 h 46 min

      Oh oui, s’il te plaît, tu peux foncer dans cette suite les yeux fermés ! (Enfin pas les deux quand même… sauf si c’est un audio ? 🙃)

      Aimé par 1 personne

  4. 7 mai 2021 à 18 h 51 min

    Mais il est plus que temps que je lise Une terre si froide !! 😉

    Aimé par 1 personne

  5. 15 mai 2021 à 13 h 06 min

    Une chouette sortie de PAL donc !

    J'aime

  6. 2 juin 2021 à 18 h 52 min

    Ah, ça, je note ! le contexte est déjà très intéressant à lui seul ! Donc à lire !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :