Froid comme le sang (Ren Bryce, 1) – Alex Barclay

Blood runs cold, 2008. Traduit de l’anglais (Irlande) par Jean-Pascal Bernard. Éditions Michel Lafon, 2009 ; réédition chez J’ai Lu thriller, 2010 ; 448 p.

Mon avis :

Je ne lis pas beaucoup de romans policiers, mais en ce moment je défriche ma pile à lire d’auteures irlandaises et j’ai voulu tester Alex Barclay. Je me suis dit, bon, je lis le premier chapitre et si je n’accroche pas, j’essayerai un autre roman. Mais lorsque j’ai finalement levé un œil de Froid comme le sang, j’en étais à la page 50, et bien motivée pour le continuer de suite ; ce que j’ai fait. Si je ne m’abuse, quatre romans d’Alex Barclay (nom de plume d’Eve Barclay, née à Dublin en 1974) ont déjà paru en France. Celui-ci est le troisième, le premier de la série Ren Bryce.

En fait d’auteure irlandaise, Froid comme le sang se passe aux États-Unis, plus précisément dans l’état du Colorado, entre Denver sa capitale et les Rocheuses, en particulier Breckenridge, une ancienne cité minière reconvertie en charmante station de sports d’hiver. Le roman est centré sur la personnalité de Ren Bryce, brillante agente du FBI, écorchée, plutôt incontrôlable, au travers de l’enquête qu’elle mène pour élucider le meurtre d’une collègue, Jean Transom. Le corps de Jean, retrouvé sur les pentes du Quandary Peak, a hélas, à peine découvert, été emporté par une avalanche. Sans corps, c’est compliqué de remonter les fils et l’enquête sinue vers d’autres affaires : un précédent disparu à Breckenridge, les enquêtes en cours de Jean, pédophilie, agressions sur mineurs, mais aussi une série de violents braquages qui secouent la région, rappelant la tristement célèbre Domenica Val Pando. Ren essaye de garder la tête hors de l’eau au milieu des remous de sa vie sentimentale, de sa carrière, de cauchemars récurrents et des nombreux piétinements de l’enquête.

J’ai été un peu perdue par la foultitude de personnages : ceux du bureau du shérif et de nombreuses agences du FBI auxquels s’ajoutent des habitants de Breckenridge et d’ailleurs, dont les différentes personnalités et histoires sont plus ou moins creusées. Froid comme le sang possède un rythme étonnant : le premier tiers tout se met en place, le second on n’a aucune piste et le dernier, c’est une avalanche de révélations de tous les côtés. Les amateurs de polars tiqueront peut-être, mais perso, ce roman m’a vraiment bien plu. Je suis un peu douillette en ce moment sur les choses glauques. Empathie malmenée, sans doute, j’ai l’impression d’un tissu pas tout à fait cicatrisé à l’intérieur, que le premier trop-plein pourrait faire saigner. J’ai trouvé qu’Alex Barclay avait beaucoup de talent pour amener les passages crus, violents voire sauvages de l’histoire en y étoffant une marge de sécurité pour le lecteur.

J’ai aimé les intrigues qui se recoupent, se tissent et s’additionnent. J’ai aimé être entrainée dans cette lecture au fil de dialogues omniprésents persillés d’humour. J’ai aimé le cadre : ces rocheuses du Colorado dont je ne connaissais de nom qu’Aspen. Pendant ma lecture, j’ai passé pas mal de temps sur le net à lire des choses sur Breckenridge, à situer Quandary Peak sur Google Maps, admirer les paysages et me régaler de vidéos de randos. J’aime quand les romans m’attirent dans la géographie et l’histoire de lieux existants (je me souviens avoir carrément imprimé de larges cartes du Minnesota que j’étalais sur mon bureau, lorsque je lisais La saga des émigrants de Vilhelm Moberg). Mais surtout, j’ai aimé Ren, sa grande gueule et sa grâce d’origine iroquoise, ses fêlures, ses commentaires intérieurs, ses pulsions, ses coups de coeur.

Une bonne pioche pour moi, donc, je me suis vraiment bien plu dans ce roman, et ce n’est pas terminé : j’ai déjà commandé Blackrun, la suite des enquêtes de Ren, chez mon libraire.

« Mais entre ce que je dois faire, ce dont j’ai envie et ce dont je suis capable, il y a comme qui dirait un monde, n’est ce pas ? »

★★★★★★★★☆☆

Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, 7.5 Policiers et thrillers, Chroniques (toutes mes), Objectif PAL, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Froid comme le sang (Ren Bryce, 1) – Alex Barclay

  1. Bonne idée ce livre.. je vais le lire. Merci pour tes mots si justes.
    Bises 🙏

    Aimé par 1 personne

  2. Pour quelqu’un qui ne lit que très peu de romans policiers, je te trouve bien enthousiaste et ton article fait plaisir à lire 🙂 J’espère que tu vas bien Héléne.

    Aimé par 1 personne

    • LadyDoubleH dit :

      Oui tu as vu ? 😂 Heureuse qu’il soit plaisant à lire, je ne pensais pas l’écrire si vite. Écoute oui ça va, même si la période n’en finit pas d’être compliquée et anxiogène. Je cherche de nouvelles sources de lumière 🤗 Et toi Fabienne ? Tout va bien ? Je t’embrasse 😘

      J'aime

  3. Ping : Lettres d’Irlande au féminin – Billet récapitulatif | Lettres d'Irlande et d'Ailleurs

  4. Merci pour ce joli retour Hélène, beau weekend à toi 😊

    Aimé par 1 personne

  5. Antigone dit :

    Tu as été courageuse avec ce roman mais visiblement il en valait la peine ! 😉

    J'aime

  6. Ping : Objectif pal de mai ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s