#help – Sinéad Crowley

Can anybody help me ?, 2014. Traduit de l’anglais (Irlande) par Emilie Passerieux. Éditions Le Masque, 2018 ; réédité en poche aux éditions Points en juin 2019 ; 408 p.

Ma chronique :

#help est le premier roman traduit en français de l’irlandaise Sinéad Crowley.

Le corps de Miriam, une jeune mère célibataire disparue depuis deux semaines, est découvert dans un appartement vide de Dublin. Elle a été droguée avant d’être assassinée. La sergent-détective Claire Boyle et son coéquipier Philip Flynn vont mener l’enquête.

Pendant ce temps sur le forum NetMaman.com, des mères parlent de grossesse, de leurs enfants, de leur dernière insomnie pour cause de poussée dentaire, des meilleures marques de couches. Miriam était inscrite sur ce site, sous le pseudo petit_mouton (le doudou préféré de sa fille Réaltin) et avait noué des liens d’amitié avec d’autres mamans. Avec Yvonne (pseudo mamam_from_london), nouvellement installée à Dublin, avec Martha (pseudo femme_d_agriculteur) de Galway, et bien d’autres. Des femmes qui, de fil en aiguille, en viennent à raconter beaucoup sur elles. Mais sait-on vraiment qui peut se cacher derrière un pseudo ?

Les points de vue de différents personnages alternent entre l’enquête, leurs vies respectives et des extraits de conversations ou de messages privés du forum NetMaman, c’est plutôt bien fichu. L’ensemble est facile à lire, il y a pas mal d’humour, un bon suspense et l’auteure brouille suffisamment les pistes pour maintenir en éveil l’intérêt de lecture.

Par contre, j’ai trouvé l’ensemble un peu lent (Claire se crée un compte sur NetMaman seulement page 277, ce n’est pas l’impression que donnait la quatrième de couverture), sauf à la fin où les choses prennent vraiment du rythme. Mais du coup le dénouement m’a semblé quelque peu précipité, voire même un chouïa tiré par les cheveux – le mobile et certaines chronologies m’ont laissé sceptiques. Et puis bon, la garda Claire m’a, personnellement, plus agacée qu’autre chose.

Mais ces quelques bémols n’empêchent pas #help d’être dans l’ensemble un thriller sympathique !

« Berry s’était révélé aussi utile qu’une théière en chocolat. »

★★★★★★★☆☆☆

Repéré chez Mélie.

Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, 7.5 Policiers et thrillers, Chroniques (toutes mes), est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour #help – Sinéad Crowley

  1. Marie-Claude dit :

    «Sympathique»… ce n’est pas super vendeur! L’alternance de différents points de vue aurait pu m’intéresser, mais ce que tu dis de la fin me fait fuir!

    Aimé par 1 personne

  2. Sophie Bazar dit :

    Super idée d’utiliser un forum de maman ! je note l’idée en dépit du démarrage lent, merci 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Lettres d’Irlande au féminin – Billet récapitulatif | Lettres d'Irlande et d'Ailleurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s