Au départ d’Atocha – Ben Lerner

lerner-atocha

Leaving the Atocha Station, 2011. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jakuta Alikavazovic. Paru aux éditions de l’Olivier en 2014 ; réédition en poche aux éditions Points en 2016.

L’auteur : Né en 1979, Ben Lerner a été le lauréat de grands prix de poésie. Au départ d’Atocha a remporté le Believer Book Award et a figuré dans la plupart des sélections des meilleurs livres publiés aux Etats-Unis l’année de sa parution.

Ma chronique :

Adam est un jeune poète américain, en résidence d’écriture à Madrid. On le suit dans ses déambulations erratiques, tant physiques qu’intellectuelles. Il fume, il boit, il glande et s’invente une vie.

Il y a dans ce roman des pistes de réflexions très intéressantes sur la poésie et la création poétique, le fossé du sens et de la communication entre les êtres. Des passages très drôles aussi, comme ceux liés à l’incompréhension partielle par Adam de la langue espagnole : « Il m’apprit qu’il était propriétaire, ou employé, d’une galerie à Salamanca, le quartier le plus chic de la ville, et que son frère ou petit ami était un grand photographe, ou vendait de grandes photographies, à moins qu’il ne fut un grand cameraman. »

Mais j’ai trouvé Au départ d’Atocha trop inégal. Le personnage principal est tellement inconstant, menteur et chaotique que le livre ne cesse de s’égarer, comme morcelé ou tournant en rond. Adam est décevant. Je croyais que son dilettantisme brouillon volerait en éclat lors de l’attentat de la gare d’Atocha, dans un sens ou dans l’autre, mais rien. Son imposture agace et finit même par faire pitié. Je me suis beaucoup ennuyée pendant cette lecture. Et pourtant, une fois arrivée au bout, l’ensemble étonnamment fait sens. Du coup, j’ai l’impression que Ben Lerner n’est pas passé loin de quelque chose, « comme si le vrai poème demeurait caché, écrit au verso d’un miroir, et qu’on ne voyait que le reflet de la lecture. ». Peut-être y verra-t-on plus clair à son prochain roman ? Parce que là, bof.
*

Lu dans le cadre de ma participation en tant que jurée au
Prix du meilleur Roman des lecteurs des éditions Points 2017

pmr2017

Publicités
Cet article, publié dans 2.1 Litt. d'Amérique du Nord, États-Unis, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Au départ d’Atocha – Ben Lerner

  1. Maeve dit :

    J’espère que la suite de tes lectures pour ce prix sera plus positive!

    Aimé par 1 personne

  2. c’est génial d’être jurée ( je l’ai été plusieurs fois)…. j’ai hâte que tu nous parles des 2 autres livres, surtout ton coup de cœur…..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s