Catégorie : 8.3 Challenges

Miniaturiste – Jessie Burton

The miniaturist, 2014. Traduit de l’anglais par Dominique Letellier. Éditions Gallimard, 2015 ; réédition en poche chez Folio, 2017 ; 528 p. ★★★★★★★☆☆☆ Mon avis : Voici ma deuxième lecture pour le mois anglais, terminée dans le train lundi dernier, mais je n’ai pas eu le temps de publier mon avis avant aujourd’hui. L’auteure est anglaise, mais ce roman se…

L’invitation à la vie conjugale – Angela Huth

Invitation to the married life, 1991. Traduit de l’anglais par Christiane Armandet et Anne Bruneau. Éditions La Table Ronde, coll. Quai Voltaire, 1998 ; réédition en poche dans la coll. Petit Quai Voltaire, 2020 ; 363 p. ★★★★★★★★★☆ Mon avis : J’ai découvert Angela Huth il y a trois ans avec Valse-Hésitation (lire ma chronique par ici), un…

Taqawan – Eric Plamondon

Quidam éditeur, 2018 ; réédité au Livre de Poche, 2019 ; 224 p. Mon avis : « Il faut se méfier des mots. Ils commencent parfois par désigner et finissent par définir. […] Quel monde pour un peuple qu’on traite de sauvages durant quatre siècles ? » Je poursuis ma découverte de la littérature québécoise avec Taqawan, d’Éric Plamondon. C’est un…

Je me souviens de tous vos rêves – René Frégni

Éditions Gallimard, 2016 ; réédition en poche chez Folio, 2017 ; 160 p. Mon avis : « L’automne entre toujours la nuit par les portes de la ville. Un matin le tintement des cloches est plus bleu. Seul le silence file dans les rues, étonné soudain par le bruit des fontaines. » La fiancée des corbeaux, et maintenant Je me…

Etta et Otto (et Russell et James) – Emma Hooper

Etta and Otto and Russell and James, 2015. Traduit de l’anglais (Canada) par Carole Hanna. Éditions Les Escales, 2015 – réédition en poche chez Pocket, 2016 ; 352 p. Mon avis : Etta et Otto (et Russell et James) fait partie de mon butin du dernier festival America. J’avais assisté à une conférence pleine d’âme sur les…

Froid comme le sang (Ren Bryce, 1) – Alex Barclay

Blood runs cold, 2008. Traduit de l’anglais (Irlande) par Jean-Pascal Bernard. Éditions Michel Lafon, 2009 ; réédition chez J’ai Lu thriller, 2010 ; 448 p. Mon avis : Je ne lis pas beaucoup de romans policiers, mais en ce moment je défriche ma pile à lire d’auteures irlandaises et j’ai voulu tester Alex Barclay. Je me suis dit,…

Pierres de mémoire – Kate O’Riordan

The memory stones, 2003. Traduit de l’anglais (Irlande) par Judith Roze. Éditions Joelle Losfeld, 2009 ; 352 p. Mon avis : Nell est une oenologue renommée. Elle a quarante-huit ans, vit à Paris en compagnie d’une petite chienne acariâtre et hésite à s’engager plus avant avec Henri, son amant depuis quinze ans. Un appel téléphonique va soudain…

Une illusion passagère – Dermot Bolger

The Fall of Ireland, 2012. Traduit de l’anglais par Marie-Hélène Dumas. Joëlle Losfeld, 2013 ; 134 p. Mon avis : Dermot Bolger a dans mon coeur une place à part. La ville des ténèbres, 1996… on n’oublie jamais un premier amour, en littérature irlandaise non plus. Par contre, autant je me jette immédiatement dans la…

Lettres à un jeune auteur – Colum McCann

Letters to a young writer, 2017. Traduit de l’anglais (Irlande) par Jean-Luc Piningre. Éditions Belfond, 2018 ; 184 p. Ma chronique : « Comme dirait Vonnegut, nous devrions constamment sauter des falaises pour nous fabriquer des ailes en tombant. » Avec Lettres à un jeune auteur (en référence assumée à Rilke), Colum McCann nous offre un petit…

Soufi, mon amour – Elif Shafak

The forty rules of love, 2009. Traduit de l’anglais (Turquie) par Dominique Letellier. Éditions Phébus, 2010. Réédition en poche chez 10-18, 2011 ; 474 p. Ma chronique : Soufi, mon amour est le premier roman d’Elif Shafak que je lis. Je l’ai emporté avec moi dans les Cyclades, le mois dernier, et cette lecture fut en harmonie…