Catégorie : Coups de coeur

La mer et le silence – Peter Cunningham

The Sea and the Silence, 2008. Traduit par Francis Kerline. Éditions Joelle Losfeld, 2012 Ma chronique : Au début du roman, c’est la mer qu’on entend, une mer qui « [scintille] comme si toute l’argenterie du monde y était engloutie à fleur d’eau. ». A la fin, ce sera le silence ; « le monde silencieux ». Sauf que cette…

Les Invisibles – Roy Jacobsen

De Usynlige, 2013. Traduit du norvégien par Alain Gnaedig. Gallimard, 2017 Ma chronique : « Nul ne peut quitter une île ; une île, c’est un cosmos en réduction où les étoiles dorment dans l’herbe sous la neige. ». En tous cas, cette île de Barrøy a été pour moi une véritable galaxie, au cœur de laquelle je…

Photo de groupe au bord du fleuve – Emmanuel Dongala

Actes sud, 2010. Réédité en poche chez Babel en 2012. Ma chronique : J’ai eu un beau coup de cœur pour ce roman de l’écrivain d’origine congolaise Emmanuel Dongala. « Tu te réveilles le matin et tu sais d’avance que c’est un jour déjà levé qui se lève. Que cette journée qui commence sera la sœur jumelle…

Le Jour d’avant – Sorj Chalandon

Grasset, août 2017 Ma chronique (rentrée d’automne 2017, 7) : Par où commencer. La réalité, la fiction, l’auteur, mon coup de cœur ? Si on a un peu de temps devant soi, Le Jour d’avant se lit d’une traite. Le 27 décembre 1974, quarante-deux mineurs sont morts à la fosse Saint-Amé, à Liévin, dans le Nord-Pas de Calais.…

Les Buveurs de Lumière – Jenni Fagan

The sunlight Pilgrims, 2016. Traduit de l’anglais (écosse) par Céline Schwaller. Editions Métailié, août 2017. Ma chronique (rentrée d’automne 2017, 2) : Attention, coup de coeur. Mais alors vraiment, quel plaisir, ce roman ! Je crois bien que j’ai tout aimé, dedans… Ah non, sauf sa longueur : 304 pages, c’est trop court. Je me suis tellement…

La Servante écarlate – Margaret Atwood

The Handmaid’s tale, 1985. Traduit de l’anglais (Canada) par Sylviane Rue. Editions Robert Laffont, 1987, 2005 ; réédité dans la collection Pavillons poche en juin 2017. Ma chronique : Coup de cœur pour cette dystopie glaçante, autant le roman que son adaptation d’ailleurs, la magistrale série de Bruce Miller, The Handmaid’s Tale. Les deux sont…

Le grand Marin – Catherine Poulain

Editions de l’Olivier, février 2016 ; réédité en poche aux éditions Points en avril 2017. Ma chronique : Le grand Marin est un livre impressionnant. Un cri de liberté, voyage fascinant inspiré par la vie de l’auteure et les dix années qu’elle a passées à pêcher en Alaska, seule femme embarquée parmi des colosses bourrus.…

L’Enfant qui mesurait le Monde – Metin Arditi

Grasset, 2016 ; réédité en poche aux éditions Points, juin 2017. Ma chronique : L’Enfant qui mesurait le monde, c’est la Grèce contemporaine, les cris des mouettes, la crise, la corruption et les philosophes antiques. C’est une plume déliée, des mots qui entraînent dans la lumière. Celle, scintillante, du soleil sur la mer d’un bleu…

L’île du Point Némo – Jean-Marie Blas de Roblès

Zulma éditions, 2014 ; réédité en poche chez Points, 2016. Ma chronique : Dans ce roman à la croisée de Jules Verne et Blake et Mortimer, saupoudré d’uchronie steampunk et de pirouettes entre fiction et réalité, on voyage en transsibérien et en dirigeable, de Paris à Pékin en passant par Sydney, Cuba et le Périgord…

Génération – Paula McGrath

Generation, 2015. Traduit de l’anglais par Cécile Arnaud. Quai Voltaire – La Table ronde, janvier 2017 Ma chronique : Il y a des livres comme ça, on les lit quasiment d’une traite, happés, transportés. Avec Génération, ce premier roman de l’irlandaise Paula McGrath, la magie a opéré dès les premières pages. C’est mon coup de…