Catégorie : 4. Litt. du Moyen-Orient

Soufi, mon amour – Elif Shafak

The forty rules of love, 2009. Traduit de l’anglais (Turquie) par Dominique Letellier. Éditions Phébus, 2010. Réédition en poche chez 10-18, 2011 ; 474 p. Ma chronique : Soufi, mon amour est le premier roman d’Elif Shafak que je lis. Je l’ai emporté avec moi dans les Cyclades, le mois dernier, et cette lecture fut en harmonie…

Les Vies de Papier – Rabih Alameddine

The unnecessary woman, 2013. Traduit de l’anglais par Nicolas Richard. Éditions les Escales, 2016 ; réédition en poche chez 10-18, 2017 — Prix Fémina étranger 2016 — L’auteur : Rabih Alameddine est peintre et romancier. Né à Amman en Jordanie, de parents libanais, il partage aujourd’hui son temps entre San Francisco et Beyrouth. Ma chronique…

L’Enfant qui mesurait le Monde – Metin Arditi

Grasset, 2016 ; réédité en poche aux éditions Points, juin 2017. Ma chronique : L’Enfant qui mesurait le monde, c’est la Grèce contemporaine, les cris des mouettes, la crise, la corruption et les philosophes antiques. C’est une plume déliée, des mots qui entraînent dans la lumière. Celle, scintillante, du soleil sur la mer d’un bleu…

Le Piano oriental – Zeina Abirached

Casterman, 2015. Scénario et dessin : Zeina Abirached. Ma chronique : La couverture de ce roman graphique de la dessinatrice libanaise Zeina Abirached m’avait bien accroché le regard au salon de Montreuil en décembre dernier ; le billet de Kathel me l’a rappelé. Résultat : un gros coup de cœur pour ce Piano oriental, une belle…