Catégorie : 3. Littérature d’Afrique

Ce que je ne veux pas savoir – Deborah Levy

Sous-titré Une réponse au « Pourquoi j’écris » de George Orwell (1946) Things I don’t want to know. A response to Goerge Orwell’s 1946 essay « Why I write », 2013. Traduit de l’anglais par Céline Leroy. Éditions du sous-sol, 2020 ; 144 p. ★★★★★★★★★☆ Mon avis : « Elle m’avait dit d’exprimer mes pensées à voix haute, mais j’avais préféré…

Le vallon des lucioles – Isla Morley

The last Blue, 2020. Traduit par Emmanuelle Aronson. Éditions du Seuil, mars 2021 ; 476 p. ★★★★★★☆☆☆☆ Mon avis : Ce roman est inspiré de faits réels, c’est ce qui m’a donné envie de le lire. 1937. Dans le cadre de son New Deal, Roosevelt envoie des journalistes à la rencontre de la population. Clayton Havens…

Johannesburg – Fiona Melrose

Johannesburg, 2017. Traduit de l’anglais (Afrique du sud) par Cécile Arnaud. Éditions La table Ronde, coll. Quai Voltaire, janvier 2020 ; 305 p. Ma chronique (Rentrée hiver 2020, 2) : « La poussière et la fumée en provenance des Townships flottaient bas sur l’horizon, et le ciel touché au coeur dégoulinait de pourpre. » Le 6 décembre 2013,…

Bouquet d’avis #2 : Zoo-City – Lauren Beukes ; Étiquette et Espionnage & Sans âme – Gail Carriger

Voici mes avis sur quelques romans, pour lesquels je n’ai pas publié de billet dédié (manque de temps, d’inspiration ?), mais dont j’ai malgré tout envie de garder une trace. Dans ce deuxième opus, je vous parle de trois romans écrits par des femmes : un polar d’urban-fantasy sud-africain et deux romans stempunk américains, dont…

Le peuple de la brume – José Eduardo Agualusa

A vida ni céu, 2013. Traduit du portugais (Angola) par Dominique Nédellec. Éditions La joie de lire, 2018 ; 216 p. Ma chronique : Le peuple de la brume est une dystopie, un roman jeunesse initiatique et d’aventures, une épopée poétique dont se dégage une douceur extraordinaire. De l’optimisme. Du rêve. « Après la fin du…

Midwinter – Fiona Melrose

Midwinter, 2016. Traduit de l’anglais par Édith Soonckindt. La Table Ronde, quai voltaire, 2018 Ma chronique (rentrée d’hiver 2018, 5) : Dès le livre ouvert, j’ai été habitée par cette histoire, entre touffeur de l’Afrique et Suffolk enneigé. Midwinter est un récit à deux voix, celles de Vale Midwinter, vingt ans, et de son père,…

Photo de groupe au bord du fleuve – Emmanuel Dongala

Actes sud, 2010. Réédité en poche chez Babel en 2012. Ma chronique : J’ai eu un beau coup de cœur pour ce roman de l’écrivain d’origine congolaise Emmanuel Dongala. « Tu te réveilles le matin et tu sais d’avance que c’est un jour déjà levé qui se lève. Que cette journée qui commence sera la sœur jumelle…