Catégorie : 2.1 Litt. d’Amérique du Nord

La visite à Brooklyn – Alice McDermott

At Weddings and Wakes, 1992. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie-Odile Fortier-Masek. Éditions La Table Ronde, Quai Voltaire, 2006 ; réédition au Petit Quai Voltaire, le 7 mars 2019 ; 250 p. Ma chronique : Au coeur de ce beau roman, il y a une famille d’immigrés irlandais, trois générations, un appartement à Brooklyn. Début…

Bouquet d’avis #1 : Ici et maintenant – Pablo Casacuberta ; Les prénoms épicènes – Amélie Nothomb ; Les mille visages de notre histoire – Jennifer Niven

Voici mes avis sur quelques romans, pour lesquels je n’ai pas publié de billet dédié (manque de temps, d’inspiration ?), mais dont j’ai malgré tout envie de garder une trace. • Ici et maintenant – Pablo Casacuberta Aquí y ahora, 2002. Traduit de l’Espagnol (Uruguay) par François Gaudry. Éditions Métailié, 2016 ; 172 p. Mon…

Balistique – D. W. Wilson

Ballistics, 2013. Traduit de l’anglais (Canada) par Madeleine Nasalik. Éditions de l’olivier, 2015 ; 359 p. Ma chronique : Balistique est le premier roman du jeune canadien DW Wilson. Il fait partie de mon butin du festival America, pour prolonger le plaisir de la conférence à laquelle il participait avec Lise Tremblay et Emma Hooper.…

Au loin – Hernan Diaz

In the distance, 2017. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Christine Barbaste. Delcourt littérature, sept. 2018, 334 p. Ma chronique (rentrée automne 2018, 9) : Au loin fait partie de mon butin du festival America, où j’ai eu la chance de le faire dédicacer par l’auteur, vraiment très amical et charmant. Sitôt rentrée, sitôt commencé, et lu…

L’habitude des bêtes – Lise Tremblay

2017 pour l’édition originale québécoise, Boréal ; août 2018 pour l’édition française, Delcourt littérature, 128 p. Ma chronique (Rentrée automne 2018, 6) : Au festival America le mois dernier, j’ai assisté – entre autre – à une conférence très intéressante sur les paysages canadiens. Trois auteurs étaient invités, Emma Hooper, D.W. Wilson et Lise Tremblay. …

Moi, ce que j’aime, c’est les monstres – Emil Ferris (Roman graphique)

My favorite things is monsters, volume 1, 2016. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Charles Khalifa. Lettré à la main par Amandine Boucher. « Une monumentale publication de Monsieur Toussaint Louverture », août 2018, 416 p. Ma chronique (rentrée automne 2018, 5) : Coup de cœur ! Ce roman graphique est juste extraordinaire, à tous points de vue. Un…

Dans la forêt – Jean Hegland

Into the forest, 1996. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Josette Chicheportiche. Éditions Gallmeister, 2017 ; réédité en poche, collection Totem, éditions Gallmeister, juin 2018 Ma chronique : Je suis tout à fait friande de dystopies et de romans post-apocalyptiques, mais ce n’est pas un roman comme les autres. Même au plus sombre, ce livre est tout en…

La neuvième heure – Alice McDermott

The ninth hour, 2017. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cécile Arnaud. Éditions La Table Ronde, Quai Voltaire, août 2018 Ma chronique (rentrée automne 2018, 3) : Brooklyn, début du vingtième siècle. Lorsqu’Annie perd son mari, Jim, asphyxié au gaz dans leur petit appartement, elle est enceinte de quelques mois. Soeur Saint Sauveur et les autres…

La Servante écarlate – Margaret Atwood

The Handmaid’s tale, 1985. Traduit de l’anglais (Canada) par Sylviane Rue. Editions Robert Laffont, 1987, 2005 ; réédité dans la collection Pavillons poche en juin 2017. Ma chronique : Coup de cœur pour cette dystopie glaçante, autant le roman que son adaptation d’ailleurs, la magistrale série de Bruce Miller, The Handmaid’s Tale. Les deux sont…