Catégorie : 1.7 Litt. d’Europe du Sud

Bientôt viendront les jours sans toi – David Trueba

Tierra de Campos, 2017. Traduit de l’espagnol par Anne Plantagenet. Éditions Flammarion, 5 septembre 2018 ; 391 p. Ma chronique (rentrée automne 2018, 2) : Un roman en forme d’autobiographie, celle de David Campos, dit Mosca, un chanteur espagnol à succès né en 1970. Un personnage fictif, mais qui aurait pu exister. Un roman ambitieux,…

Le peuple de la brume – José Eduardo Agualusa

A vida ni céu, 2013. Traduit du portugais (Angola) par Dominique Nédellec. Éditions La joie de lire, 2018 ; 216 p. Ma chronique : Le peuple de la brume est une dystopie, un roman jeunesse initiatique et d’aventures, une épopée poétique dont se dégage une douceur extraordinaire. De l’optimisme. Du rêve. « Après la fin du…

Le Temps des Hyènes – Carlo Lucarelli

Il tempo delle iene, 2015. Traduit de l’italien par Serge Quadruppani. Éditions Métailié, février 2018. Ma chronique (rentrée d’hiver 2018, 6) : J’ai été emballée par cette aventure policière dans la colonie italienne d’Érythrée, à la fin du dix-neuvième siècle. Des morts suspectes amènent le capitaine des carabiniers royaux Colaprico et son fidèle zaptiè (désignation…

La Princesse de Bakounine – Lorenza Foschini

Zoé, la principessa che incantò Bakunin, 2016. Traduit de l’italien par Karine Degliame-O’Keeffe. Paru aux éditions la Table ronde – Quai Voltaire le 21 septembre 2017. Ma chronique (rentrée d’automne 2017, 5) : La Princesse de Bakounine, c’est une plongée dans l’Histoire, un destin de femme hors du commun, et Bakounine. Lorenza Foschini a mené un travail de…

Tout va très bien, Madame la Comtesse ! – Francesco Muzzopappa

Affari di Famiglia, 2014. Traduit de l’italien par Marianne Faurobert. Editions Autrement, mars 2016. 4ème de couverture : La comtesse Maria Vittoria dal Pozzo della Cisterna est effondrée : elle a dû se séparer de la quasi-totalité de ses domestiques et la voilà réduite à faire ses propres courses au supermarché. Tout ça à cause…

Des Larmes sous la Pluie – Rosa Montero

Làgrimas en la Iluvia, 2011. Traduit par Myriam Chirousse. Editions Métailié, 2013 ; réédition dans la collection semi-poche « Suites » de Métailié en janvier 2016. Quatrième de couverture : États Unis de la Terre 2109, les réplicants meurent dans des crises de folie meurtrière tandis qu’une main anonyme corrige les Archives Centrales de la Terre pour instrumentaliser l’histoire…