Archives de catégorie : Islande

Bouquet d’avis #4 : Les mille talents d’Euridice Gusmão – Martha Batalha ; La femme en vert (Erlendur, 2) – Arnaldur Indridason ; Comme deux gouttes d’eau – Tana French

Aujourd’hui, je vous livre mes avis sur quelques romans lus récemment : un brésilien et deux polars, un islandais, l’autre irlandais. • Les mille talents d’Euridice Gusmão – Martha Batalha • La femme en vert (Une enquête d’Erlendur, 2) – … Lire la suite

Publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, 1.5 Litt. d'Europe du Nord, 2.3 Litt. d'Amérique du Sud, 7.5 Policiers et thrillers, Brésil, Chroniques (toutes mes), Islande | Tagué , , , , , , , , , , , , | 16 commentaires

la cité des jarres (une enquête de l’inspecteur Erlendur Sveinsson, 1) – Arnaldur Indriðason

Mýrin, 2005. Traduit de l’islandais par Eric Boury. Éditions Métailié, 2005 ; réédité en poche chez Points policier, 2006 – 327 p. Ma chronique : Cent cinquante ans après tout le monde, je me décide enfin à découvrir le fameux écrivain islandais … Lire la suite

Publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Nord, 7.5 Policiers et thrillers, Islande | Tagué , , , | 5 commentaires

Rosa Candida – Auður Ava Ólafsdóttir

Afleggjarinn, 2007. Traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson. Éditions Zulma, 2010 ; réédition en poche chez Zulma, collection Z/a, en 2015, 288 p. Ma chronique : Alors que la plupart ont découvert l’auteure islandaise Auður Ava Ólafsdóttir avec Rosa Candida, paru en … Lire la suite

Publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Nord, Décembre Nordique 2018, Islande, Objectif PAL | Tagué , , , | 14 commentaires

Il n’en revint que trois – Guðbergur Bergsson

Þrír sneru aftur, 2014. Traduit de l’islandais par Éric Boury. Éditions Métailié, janvier 2018 Ma chronique (rentrée d’hiver 2018, 2) : Il n’en revint que trois me laisse une impression de lecture mitigée. J’ai été enthousiasmée par la première moitié … Lire la suite

Publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Nord, 2018, Islande, Rentrée hiver 2018 | Tagué , , , | 15 commentaires

Ör – Auður Ava Ólafsdóttir

Ör, 2016. Traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson. Éditions Zulma, 2017 Ma chronique (rentrée d’automne 2017, 8) : Jónas est seul depuis son divorce, il y a huit ans et cinq mois. Sa mère âgée est malade, sa fille vient de … Lire la suite

Publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Nord, 2017, 8.3 Challenges, Décembre Nordique 2017, Islande, Rentrée automne 2017 | Tagué , , , | 22 commentaires

Entre ciel et terre – Jón Kalman Stefánsson

Himnaríki og helvíti, 2007. Traduit de l’islandais par Eric Boury. Gallimard, 2010 ; réédité en poche chez Folio, 2011. Ma chronique : Pour survivre, ils pêchent. En rang au signal, alors que l’aube n’est encore qu’un songe, tous ils se lancent, … Lire la suite

Publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Nord, 8.3 Challenges, Islande, Objectif PAL | Tagué , , , , , | 15 commentaires

Le rouge vif de la Rhubarbe – Auður Ava Ólafsdóttir

Upphaekud jörd, 1998. Traduit de l’islandais par Catherine Evjólfsson. Editions Zulma, 2016. Quatrième de couverture : Souvent aux beaux jours, Ágústína grimpe sur les hauteurs du village pour s’allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté … Lire la suite

Publié dans 1.5 Litt. d'Europe du Nord, Islande, Rentrée automne 2016 | Tagué , , , , | 4 commentaires

D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds – Jón Kalman Stefánsson

Fiskarnir hafa enga fætur, 2013. (Magnifiquement) traduit de l’islandais par Eric Boury. Gallimard, collection Du Monde entier, août 2015. Jón Kalman Stefánsson est né à Reykjavik en 1963. Romancier, poète et traducteur, il a reçu de nombreuses distinctions pour ses … Lire la suite

Publié dans Islande, Rentrée automne 2015 (du 20 août au 15 octobre) | Tagué , , , , , , , | 5 commentaires