Un pays de neige et de cendres – Petra Rautiainen

Tuhkaan piiretty maa, 2020. Traduit du finnois par Sébastien Cagnoli. Seuil Éditions, mars 2022 ; 320 p.

★★★★★★★☆☆☆

Mon avis :

Ce roman se passe dans le nord de la Finlande, sur les terres ancestrales des Samis, la partie finlandaise de ce qu’on appelle la Laponie (pour ceux qui ne le savent pas – je l’ai appris très récemment, grâce aux blogs amis qui publient beaucoup sur les peuples autochtones : le mot « Lapon » est péjoratif, il veut dire porteurs de haillons en suédois, utilisé pour désigner les Samis – ou les Sames, c’est la traduction qui a été choisie dans ce roman.

Ce roman fait alterner deux récits : en 1944 dans un camp nazi et en 1947, pendant la reconstruction. En 1944, Vaïno Remes est interprète et détaché par l’autorité militaire finlandaise comme gardien dans un camp de travail nazi, à Inari. Il n’y a pas de juifs à Inari, mais des Ukrainiens, des Soviétiques et des Serbes (cette lecture a résonné étrangement, d’une manière assez inquiétante, je l’avoue, avec l’actualité). Les prisonniers allemands quant à eux, jugés comme « traîtres à la race », sont généralement exécutés dès leur arrivée. On suit le quotidien bercé d’atrocités du camp à travers le journal intime de Vaïno. En 1947, non loin d’Inari, une journaliste et photographe, Inkeri Linqdvist, sous prétexte de reportages sur la reconstruction de la Laponie, recherche son mari, Kaarlo, qui fut prisonnier pendant la guerre et dont elle n’a aucune nouvelle.

L’histoire se construit ainsi, roman choral et roman historique. Les nazis utilisent les prisonniers pour construire des routes jusqu’à l’océan arctique. L’autorité finlandaise, quant à elle, rêve d’une « Grande Finlande » et d’une race finnoise – beaucoup se retrouvant complètement raccords avec les théories nazies répugnantes de race pure – les Samis étant considérés comme inférieurs.

J’ai appris beaucoup avec ce roman, mais je me suis souvent perdue dans ses méandres. A maintes reprises, l’intrigue m’a semblé brouillonne et certains ressorts artificiels. Pour ceux qui comme moi ne connaissent absolument rien à ce pan de l’Histoire du nord de l’Europe, une postface ou un prologue explicatifs auraient été judicieux et carrément bienvenus.

Je suis donc mitigée sur cette lecture. Je salue le fait de parler de ces événements de collaboration des autorités finlandaises et d’évoquer le sort funeste des Samis, comment ils ont été exploités, tués, leurs femmes prostituées pour les soldats et leur pays, tout un écosystème fragile ravagé sans vergogne ! … Mais j’ai été gênée dans ma lecture par une écriture maladroite, trop d’imprécisions et des personnages ambigus.

Ce roman sera en librairie demain. Je remercie vivement les éditions du Seuil et Babelio d’avoir pu le découvrir.

« En supposant que quelque chose avait pu pousser autrefois dans ce pays de bouleaux nains, il n’en restait aucune trace. La terre avait été excavée, détruite et incendiée. Les rares arbres non abattus pendant la guerre avaient brûlé après ». [c’est carrément devenu l’Isengard – note à moi-même]

  8 comments for “Un pays de neige et de cendres – Petra Rautiainen

  1. 3 mars 2022 à 16 h 37 min

    Je l’ai noté car le titre a attiré mon attention et ta chronique me donne encore plus envie de tenter cette lecture 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. 3 mars 2022 à 22 h 26 min

    Difficile à lire en ce moment mais merci Hélène pour ta critique convaincante. 🙏🕊

    Aimé par 1 personne

  3. 4 mars 2022 à 4 h 27 min

    Un titre et une couverture envoûtante. Merci pour ce partage Hélène, bises bretonnes ☀️🙂📚

    Aimé par 2 personnes

  4. 8 mars 2022 à 13 h 21 min

    Je note tes réserves, je verrai en bibliothèque éventuellement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :