Le miracle du thé – Seumas O’Kelly (nouvelles)

Traduit de l’anglais (Irlande) par Marc Voline. Gravures de Frédéric Coché. Édition Le nouvel Attila, 2019 ; 175 p.

Mon avis :

Ce livre était dans ma pile à lire depuis sa sortie début 2019. Quelle heureuse idée de l’en avoir sorti ! Un vrai régal que ces trois textes, trois nouvelles écrites en 1909, centrées sur le même village de l’ouest irlandais. La langue est riche et travaillée et nous transporte dès les premières pages à Kilbeg, au début du XXème siècle.

Nan Hogan, dont « jamais la langue ne faiblit dans son sinistre humour », mais que les jambes viennent de lâcher (La maison de Nan Hogan), se voit obligée de quitter sa petite maison pour celle « des Pauvres », à la triste réputation. Grand émoi à Kilbeg ! Les commères sont aux abois et l’ennemie de toujours de Nan, Sara Finnessy, jubile. « Elle avait le sentiment de jeter de l’encre sur un ciel obscur. Il n’y avait aucune satisfaction à engager des conversations avec des patients qui vous renvoyaient noir pour noir ». Nan Hogan reviendra-t-elle un jour à Kilbeg ? Et si l’apparition d’une tierce personne venait changer la donne ?

Melle Mary Hickey (La fille prodigue) élève seule son neveu et est tenue en très haute estime par tout Kilbeg. Pour tout dire, son piano à lui seul compte pour la moitié de la respectabilité du village, et sans doute toute sa gloire. La nouvelle de son déménagement pour un autre Comté laisse donc tout le monde à plat – d’autant plus que Melle Mary Hickey ne verse nul torrent de larmes en les quittant… même pas un seul regard en arrière. « Le crépuscule n’est-il pas le filet de la nature, jeté pour ramasser tous les soupirs brisés de l’humanité ? ». Mais voyez-vous, Kilbeg, quand on y est on râle, mais une fois loin, ce n’est plus la même chanson… Peu à peu, Melle Mary Hickey réalise que sa nouvelle vie lui donne « un nauséeux sentiment d’insignifiance – elle qui, à Kilbeg, était le pivot de la vie sociale ».

Il va s’ensuivre un essai fabuleusement épique de retour au pays – je ne vous en dis pas plus, juste qu’une livre de thé finira par jouer un rôle majeur aux côtés de Winnie O’Carroll et de sa malchance – dans la troisième nouvelle (Le miracle du thé), qui clôt ce recueil en divine apothéose : rien de moins. Qu’est-ce que j’ai ri !

« Allons, cria-t-elle, écartant un de ses bras, si toi ou moi, Winnie O’Carroll, avions à notre garde une livre de thé, et nous faisions agresser sur la route, ne nous battrions-nous pas bec et ongles jusqu’à ce que nous n’ayons plus une maille sur le dos ni un cheveu sur la tête ?

Le miracle du thé est composé de textes reliés piquants et très drôles, servis par une écriture précise et beaucoup de style – bravo aussi au traducteur. Ce recueil vraiment plein de charme compose une savoureuse étude de mœurs.

A saluer également le très bel objet livre et les illustrations de Frédéric Coché (voir photos ci-dessous et vidéo ici), gravures que l’on retrouve dans La tombe du Tisserand (une novella, et le texte le plus connu de l’auteur, semble-t-il), paru aussi aux Éditions Le nouvel Attila, en 2009 (exhumé derechef de ma pile à lire irlandaise sans fond !). Merci de nous avoir permis de découvrir cet auteur en français !

L’auteur : Considéré comme le plus grand nouvelliste irlandais, couvert d’éloges de son vivant, Seumas O’Kelly (né en 1881) est mort assassiné, en 1918, dans le journal indépendantiste qu’il dirigeait. Fils de commerçants, originaire de Loughran, dans le comté de Galway (région riche en vestiges de châteaux et d’édifices religieux), membre du Sinn Fein, il a écrit de nombreux recueils de nouvelles (Waysiders, The Golden Barque, The Leprechaunof Kilmeen) et trois romans : Wet Clay, The Lady of Deerpark, et La tombe du tisserand (présentation de la maison d’éditions)

  5 comments for “Le miracle du thé – Seumas O’Kelly (nouvelles)

  1. 14 décembre 2021 à 16 h 32 min

    Très intéressant ! Il n’a pas l’air très facile à trouver, dommage…

    J’aime

  2. 16 décembre 2021 à 18 h 31 min

    Quelle fabuleuse découverte! Il me le faut. Je me mets en quête de ce pas!

    J’aime

  3. 27 décembre 2021 à 17 h 41 min

    Un livre plein de charme ! 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :