La huitième vie – Nino Haratischwili

Das achte leben (für Brilka), 2014. Traduit de l’allemand par Barbara Fontaine et Monique Rival. Éditions Piranha, 2017 ; réédition en poche chez Folio, 2021 ; 1200 p.

Mon avis :

« Un tapis, c’est une histoire. Et cette histoire renferme d’innombrables autres histoires. »

La huitième vie est le troisième roman de l’auteure géorgienne de langue allemande Nino Haratischwili. Ce roman fleuve (1200 pages, quand même !) raconte l’histoire d’une famille georgienne sur six générations, de 1900 à presque nos jours. D’un fabricant de chocolat, le père de Stasia née en 1900, jusqu’à Brilka, douze ans en 2006, en passant par Christine, Kostia, Kitty, Elene, Daria et Niza. Une histoire étroitement liée aux bouleversements du monde, la révolution russe, la seconde guerre mondiale, la chute de l’URSS, et tout le reste. C’est un roman d’autant plus intéressant que le monde est raconté par l’Est de sa lorgnette, et qui plus est au prisme de la Georgie, ce pays du Caucase à l’histoire riche et mouvementée.

Mais comment réussir à vous en parler ? J’ai pris quarante-deux pages de notes. J’ai appris énormément (j’ai déjà précisé que c’était ultra-documenté ? Et en même temps follement romanesque ?). Des choses dont je n’avais même pas idée. J’ai été happée, passionnée, bouleversée. J’ai pleuré, ragé, frémi. Foisonnement, richesse humaine, construction ingénieuse, plume symphonique délicate et énergique (et une traduction au diapason). Tendresse. La huitième vie questionne l’identité, la famille, l’amour, la liberté… La vie, en somme.

Pour tout dire, ce roman marque un tournant dans ma vie de lectrice. Il y a eu pour moi un avant et un après La saga des émigrants de Vilhelm Moberg – ces cinq romans m’ont permis de comprendre le rêve américain de l’intérieur – et je sais déjà que La huitième vie, ce sera pareil. Un éveil.

Ne vous laissez donc pas freiner par l’épaisseur du volume, tentez l’aventure des Iachi avec cette saga familiale, historique et politique d’une rare ampleur. C’est parfois un peu mélo, mais l’ensemble a un souffle unique, puissant, et qui prend souvent à la gorge.

Je remercie chaleureusement Fabienne, du blog Livrescapades, avec qui j’ai partagé cette lecture commune (Avec notre première, Ne dis rien. Meurtre et mémoire en Irlande du Nord de Patrick Radden Keefe en début d’année, nous avions déjà fait très fort). Pour elle ce fut une relecture, en version originale qui plus est ! Ne ratez pas son excellent billet, par ici, bien plus détaillé que le mien.

« C’est peut-être ce jour-là précisément que j’ai compris aussi que dans la courte et banale histoire de ma vie étaient déjà inscrites beaucoup d’autres vies qui côtoyaient mes pensées et mes souvenirs, que je collectionnais et qui me faisaient grandir. Et que les histoires que j’aimais tant soutirer à Stasia n’étaient pas des contes qui me transportaient dans un autre temps, elles constituaient la terre ferme sur laquelle je vivais. Accroupie devant la porte du bureau de Kostia, retenant mon souffle, les poings serrés par la concentration, je compris que je voulais, plus que tout, faire dans la vie ce que venait de faire cette femme aveugle et néanmoins si clairvoyante : réunir ce qui s’était dispersé. Rassembler les souvenirs épars qui ne font sens que lorsque tous les éléments forment un tout. Et nous tous, sciemment ou inconsciemment, nous dansons, suivant une mystérieuse chorégraphie, à l’intérieur de ce puzzle reconstitué. »

Avec ce billet, je participe au challenge Les Feuilles allemandes

  16 comments for “La huitième vie – Nino Haratischwili

  1. 30 novembre 2021 à 2 h 57 min

    Le voilà, le fameux pavé. Je m’attendais à quelque chose de grandiose, mais pas à ce point. Il rejoint illico ma liste de pavés que je tiens à lire. La belle affaire, je note aussi La saga des émigrants! Heureusement, ma liste est relativement courte!

    Maintenant, ma question du jour! En quoi cette lecture marque-t-elle un tournant dans ta vie de lectrice?

    Aimé par 1 personne

  2. 30 novembre 2021 à 8 h 42 min

    Merci pour cette critique si attendue ! 😉

    Aimé par 1 personne

  3. 30 novembre 2021 à 14 h 05 min

    Hâte de lire ce roman, les critiques sont élogieuses sur plusieurs blogs.

    Aimé par 1 personne

  4. 30 novembre 2021 à 14 h 25 min

    je l’ai déjà noté dans ma PAL car les critiques sont toutes élogieuses …
    Ce sont les 1 200 pages que je redoute un peu 🙂

    Aimé par 1 personne

    • 13 décembre 2021 à 11 h 37 min

      Je te comprends ! En l’achetant, je ne pensais pas qu’il était aussi imposant ! Je l’ai pris en poche et c’est un peu papier bible, on pourrait croire qu’il fait « seulement » 800 pages ! Je crois que si j’avais su, je ne l’aurais pas pris, quelle erreur cela aurait été !
      Quand tu auras l’envie et le temps pour une double brique, pense à lui 😊

      Aimé par 1 personne

  5. 30 novembre 2021 à 15 h 58 min

    Tout comme Eve-Yeshé, il est noté mais bon… deux tomes me feraient moins peur ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • 13 décembre 2021 à 11 h 31 min

      Je te l’accorde, deux tomes auraient été bienvenus pour moi aussi ! 😂 Mais comme l’écriture est magnifique et l’histoire prenante, il se lit vraiment très bien. J’ai juste fait une pause de deux semaines à 800 pages, qui correspondait à une fin de chapitre, pour un peu changer d’air. Et quand je suis ensuite revenue au dernier tiers, je l’ai lu très rapidement

      J’aime

  6. 11 décembre 2021 à 16 h 43 min

    Tu es la deuxième à proposer ce livre et c’est franchement tentant !!

    Aimé par 1 personne

    • 13 décembre 2021 à 11 h 26 min

      Oui j’ai vu qu’il avait été déjà proposé, dans le fil de ton post, ça m’a fait trop plaisir ❤
      Pour une période où on a le temps ou l’envie de se lancer dans un pavé, c’est un roman extraordinaire !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :