Jonny Appleseed – Joshua Whitehead

Jonny Appleseed, 2018. Traduit de l’anglais par Arianne Des Rochers. Éditions mémoire d’encrier, septembre 2020 pour la publication française ; 259 p.

Mon avis (Rentrée automne 2020, 5) :

« Bon sang, j’ai joué les hétéros sur la réserve pour pouvoir être NDN, et ici je joue les Blancs pour pouvoir être queer. »

Allons droit au but. Jonny Appleseed est un livre extraordinaire.
Au début de ma lecture, pourtant, j’ai été décontenancée par la langue. Mais ce fut finalement pour mieux me retrouver happée par la mélodie et les mots de Joshua Whitehead, traduits par Arianne Des Rochers.

Jonny est NDN (pour indien, indian), Oji-Cri, bispirituel et queer. Il a quitté la réserve de Péguis depuis deux ans pour Winnipeg, où il est travailleur du cybersexe.
Roger, son beau-père, vient de mourir d’une cirrhose du foie et il décide de rentrer sur la réserve pour assister à ses funérailles – mais surtout pour soutenir sa mère.

Ce livre, c’est Jonny qui se raconte, depuis l’enfance jusqu’à aujourd’hui. Sa première Nation de Péguis. Les siens. Sa kokum (grand-mère), une femme minuscule qui contenait en elle la puissance d’un béhémoth, sa mère, alcoolique, pas vraiment stable mais très aimante, son meilleur ami Tias qui est aussi son amant, la petite amie de Tias, Jordan.

Jonny Appleseed est un livre cru, baigné d’alcool, de sang et de larmes et très cash sexuellement, mais ce qui est vraiment marquant c’est la lumière que dégage cette histoire. L’amour sous toutes ses formes. Tous les personnages sont racontés avec une puissante empathie,  leurs failles, leurs traumatismes, leurs errances, mais aussi, et surtout, leurs espoirs et leur attachement.

Jonny est honnête, courageux, princesse pailletée autoproclamée – et tellement touchant. J’ai terminé le livre bouleversée. Jonny Appleseed est une lecture marquante, qu’il faut oser.

« C’est drôle comment, dans la bouche d’un NDN, « je t’aime » sonne plutôt comme « je souffre avec toi ».

Cet article, publié dans 2.1 Litt. d'Amérique du Nord, 2020, Canada, Rentrée automne 2020, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Jonny Appleseed – Joshua Whitehead

  1. anne7500 dit :

    Je vais le lire en novembre, j’espère que ça me plaira autant 😉

    J'aime

  2. Merci Hélène, histoire originale et touchante certainement. Je note.
    Bonne soirée !

    J'aime

  3. Eve-Yeshé dit :

    très original en effet…
    Je ne l’avais pas remarqué, mais le thème m’attire alors… 🙂

    J'aime

  4. J’ai entendu parler de cet auteur pour la première fois hier soir en regardant sur ARTE.tv le documentaire sur les écrivains du Canada « Light ». En lisant ta chronique, je pense que l’auteur met beaucoup de lui dans ce livre que tu m’as donné envie de découvrir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s