Quelques Bds #4 : Les Danois (Clarke) – Les vieux fourneaux, tome 4 : La magicienne (Lupano & Cauuet)

Les Danois (Clarke)

Scénario et dessins : Clarke. Éditions le Lombard, janvier 2018 ; 100 p.

Mon avis :

Copenhague, novembre 2017 : deux enfants blonds naissent dans la même maternité. Un drame pour Sorraya – elle et son mari sont d’origine Jordanienne -, une surprise pour Kirsten, Danoise de souche, car le papa est Mauritanien. Infidélité, maladie ? Bruxelles, mai 2018 : un rapport démographique de l’Unesco dénombre désormais 830 familles issues de l’immigration dans lesquelles sont nés des enfants blonds aux yeux bleus. Cela s’est propagé aux pays alentour. Les bébés sont tous en parfaite santé, les tests de paternité nient de possibles adultères, mais un vent de panique se met pourtant à souffler, comme un virus mortel, les populations européennes s’inquiètent, les communautaristes de tous bords entrent en ébullition.

Sur une idée fantastique, Clarke a créé une histoire très bien fichue, enquête journalistique, récit humaniste, fresque sociale et politique plausible et tout à fait intéressante. Un propos très actuel et agréablement positif. Un scénario travaillé, des personnages sympas, des dessins qui mettent parfaitement l’histoire en valeur, j’ai beaucoup aimé ce one shot du dessinateur belge Frédéric Séron (aka Clarke).

« Parle pas si fort… je me sens dans le même état qu’un meuble Ikéa démonté trop souvent ! »

★★★★★★★★★☆

Un album repéré chez Antigone
*

La Magicienne (Les vieux fourneaux, tome 4) (Lupano & Cauuet)

Scénario : Wilfrid Lupano ; Dessins : Paul Cauuet. Dargaud, novembre 2017 ; 54 p.

Mon avis :

Après une tournée estivale de dix-sept dates avec son théâtre de marionnettes Le Loup en slip, Sophie rentre au bercail avec sa fille Juliette. Au village, Garan-Servier veut agrandir son usine, mais se heurte à une ZAD – une Zone à défendre -, car on a découvert qu’une sauterelle protégée, la magicienne dentelée, vit dans les anciens champs de Berthe.

Le décor est posé pour un nouvel épisode des aventures des compères septuagénaires Antoine, Pierrot et Émile. De bons moments dans cet album, j’ai franchement ri à certains passages :

« – Si vous saviez !! Vous connaissez Guimauve Frombze ?
Gui comment ?
Guimauve Frombze, la série télé… Avec les dragons !
Qu.. ? Ah ! Game of Thrones ?
Oui, c’est ça, Guimauve Frombze. Et ben c’est de la gnognotte à côté des luttes de pouvoir à la fédération départementale de chasse. »

On en apprend plus sur Sophie (vu le couverture, je m’en doutais un peu), c’est très sympa. Mais l’ensemble est franchement moins bon que les précédents opus. On reste sur sa faim avec le scénario, moins travaillé, des dialogues moins percutants, des gags moins drôles, l’ensemble manque de souffle.

J’espère que le prochain tome – qui sort aujourd’hui – sera plus pêchu ! J’ai en tous cas bien hâte de le découvrir, pour retrouver toute cette bande de chouettes personnages.

★★★★★★★☆

Cet article, publié dans 7.1 BD-Roman graphique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s