Nouvelles découvertes irlandaises #21 : novembre 2018

Mise à jour le 10 novembre 2018, ajout de Steve Cavanagh et Olivia Kiernan

Deux parutions en grand format et deux poches, dont un avant-goût de 2019 !

En grand format

Octobre 2018

13 (Eddie Flynn, #3) – Steve Cavanagh (Bragelonne, 17 octobre)
Irrespirable – Olivia Kiernan (Hugo & cie, 18 octobre)

En poche

Novembre 2018

La Lucarne suivi de L’étrange et le connu – Seamus Heaney (Poésie/Gallimard, 15 novembre 2018)

Janvier 2019

Phalène fantôme – Michèle Forbes (La petite Vermillon, éd. la Table Ronde, 10 janvier 2019)

*

13 de Steve Cavanagh, troisième opus des aventures d’Eddie Flynn (Traduit par Benoit Domis)

« Rachel et Bobby Solomon formaient le couple le plus glamour d’Hollywood, ils avaient le monde à leurs pieds. Mais Rachel est morte, le crâne fracassé, et Robert se tient aujourd’hui dans le box des accusés.
À quelques heures du procès, la défense a appelé Eddie Flynn à la rescousse. En acceptant le dossier, l’ancien escroc s’est lancé dans la partie la plus difficile qu’il ait jamais eue à jouer. Car un homme l’observe, invisible, assis parmi les jurés. Tuer Rachel n’était qu’un début, son oeuvre peut véritablement commencer… »

Lire la chronique du blog EmOtionS : « En trois romans, Steve Cavanagh a dépoussiéré le thriller juridique en y rajoutant de fortes doses d’action, de suspense et de divertissement. »

L’auteur : Né à Belfast, en Irlande du Nord, Steve Cavanagh s’installe à Dublin pour faire son droit mais enchaîne surtout les petits boulots (plongeur, videur, agent de sécurité, opérateur de téléphonie) avant de décrocher un poste d’enquêteur dans un gros cabinet de Belfast, où il gérera les dossiers d’arnaque à l’assurance. Aujourd’hui avocat, il exerce dans le domaine des droits civils et a été impliqué dans plusieurs affaires très médiatisées. En 2010, il a notamment défendu un ouvrier victime d’injures racistes sur son lieu de travail et obtenu la plus forte somme en dommages et intérêts jamais accordée pour discrimination raciale en Irlande du Nord.
Les deux premières aventures d’Eddie Flynn ont été publiées aussi chez Bragelonne : La défense et Un coupable idéal. Je ne vasi d’ailleurs pas tarder à lire le premier tome.

Irrespirable d’Olivia Kiernan (Traduit par Francois Thomazeau)

« Dublin. Le docteur Eleanor Costello, scientifi que respectée, est retrouvée morte chez elle. Suicide ?
À peine remise des coups reçus lors de sa précédente affaire, la commissaire Frankie Sheehan se voit confi er l’enquête. La disparition du mari d’Eleanor puis la découverte d’une deuxième et bientôt d’une troisième victime lui prouvent qu’elle est en présence d’un tueur en série. Et que ce tueur aime jouer avec la mort.
Victimes consentantes, sites BDSM, » near death experiences « , chambres de torture, meurtres filmés et ritualisés : jusqu’à sa confrontation finale avec le tueur, Frankie va s’immerger dans ce que l’âme humaine a de plus noir et de plus pervers. Un noir absolu, malgré les taches de bleu de Prusse, ce pigment utilisé par Chagall et que l’on retrouve sur les victimes comme une signature. »

Lire la chronique du blog Unwalkers : « Ce roman est une réussite, surtout pour une première œuvre, et il n’y a pas besoin d’en faire plus. Le talent d’ Olivia Kiernan est tout simple : de bons personnages et un bon scénario servis par une écriture vive et agréable »

L’auteure : l’irlandaise Olivia Kiernan est écrivain, blogueuse et romancière. Titulaire d’une maîtrise en création littéraire de l’Université du Sussex, elle est née et a grandi dans le comté de Meath, en Irlande. Irrespirable (Too close to breath) est son premier roman, paru en 2018. C’est un thriller qui se passe à Dublin.

La Lucarne suivi de L’étrange et le connu. Traduit de l’anglais (Irlande) par Patrick Hersant. Préface de Jacques Darras

Né en 1939 en Irlande du Nord et mort en 2013 à Dublin, Seamus Heaney est sans conteste une des plus grandes voix de la poésie anglo-saxonne du XXe siècle. Le volume que nous publions, composé de deux recueils parus en 1991 et 1996 et qui encadrent sa réception du Prix Nobel de littérature en 1995, œuvres donc de la maturité, introduisent parfaitement à l’univers singulier du poète marqué notamment par la prégnance constante du monde rural, sa rudesse, ses travaux, ses outils, dont ce fils de fermier né dans une famille de six enfants dans une chaumière de la région de Londonderry a toujours fait le substrat de sa poésie.
Si elle n’est évidemment pas indemne des tourments et violences engendrées par le douloureux conflit qui a marqué l’histoire de son pays, conflit que le poète, homme de paix, a toujours voulu dépasser, la poésie de Heaney reste au plus près des choses concrètes et quotidiennes, attachée à la simplicité des êtres et des choses.
Un poète qui se situe dans l’extraordinaire constellation littéraire irlandaise parmi Yeats, Joyce ou Beckett…

Phalène fantôme de Michèle Forbes (Trad. de l’anglais (Irlande) par Anouk Neuhoff). Paru en grand format en janvier 2016 dans la collection Quai Voltaire, éditions La Table Ronde

–> lire ma chronique

J’avais eu la chance début 2016 d’assister à une rencontre avec Michèle Forbes à la Librairie Nouvelle à Asnières –> pour lire mon billet c’est par là

Présentation éditeur : Belfast, 1969 : tension dans les rues, trouble dans les âmes. De loin, Katherine a tout d’une femme comblée. Trois petites filles, un bébé adorable, un mari valeureux, George, ingénieur et pompier volontaire. Seulement, Katherine a un passé… En 1949, chanteuse lyrique amateur, passionnée par son rôle de Carmen, elle fait la connaissance de Tom, jeune tailleur chargé de lui confectionner son costume de scène. Le coup de foudre est immédiat, mais elle est déjà fiancée à George et la double vie a un prix. Vingt ans après le drame qui a décidé de son destin, Katherine ne parvient plus à garder ses émotions sous cloche. Au moment où sa ville se déchire, elle doit affronter les zones d’ombre de son passé.
Exploration de la mémoire, de l’enfance, de l’amour illicite et de la perte, Phalène fantôme dépeint des morceaux de vie ordinaire qui ouvrent sur de riches paysages intérieurs.

Publicités
Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, Nouvelles découvertes, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nouvelles découvertes irlandaises #21 : novembre 2018

  1. Phalène fantôme.. je note ce livre car la couverture est magnifique et le thème m’attire aussi. Merci pour ces découvertes. Je te souhaite un excellent weekend, Bises bretonnes pour toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    • LadyDoubleH dit :

      J’ai découvert ce roman début 2016 et il m’avait vraiment plu ! Petit scoop, le second roman de l’irlandaise du nord Michèle Forbes va paraître le 19 janvier 2019 dans la collection Quai Voltaire des éditions La Table Ronde : Édith & Oliver. Bon début de semaine Frédéric, bises !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s