Nouvelles découvertes irlandaises #17 : mai 2018

De nouvelles parutions en mai 2018

En grand format

Une fille facile – Louise O’Neill (Stéphane Marsan, 16 mai 2018)

En poche

Génération – Paula McGrath (10-18, 3 mai 2018)

Une fille facile de Louise O’Neill, traduit par Nathalie Guillaume

Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle.
Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.
Un roman indispensable et puissant qui dénonce la culture du viol, nommé livre de l’année à l’Irish Book Awards de 2015.

L’auteure : Louise O’Neill est originaire de Clonakilty en Irlande. Elle détient une licence en littérature anglaise au Trinity College de Dublin. Une fille facile, dans sa version originale, a été récompensé par de nombreux prix littéraires.

Génération de Paula McGrath, traduit par Cécile Arnaud – (paru en grand format aux éditions La Table Ronde – Quai Voltaire en janvier 2017)

Un coup de coeur ♥ Si vous ne savez pas encore quel livre de poche lire pendant vos prochaines vacances, voici une pioche idéale !
–> Lire ma chronique (ainsi qu’un petit aperçu de notre rencontre avec l’auteure en novembre 2016)

Présentation de l’éditeur : Dans une ferme bio au coeur de l’Illinois, travailleurs mexicains et jeunes « woofeurs » venus prêter leurs bras, se croisent. Là, se trouve Joe Martello, ours trentenaire au roman familial épique. Cet homme est une énigme qu’Áine cherche à percer. Ils se sont rencontrés sur Internet, et, après un premier séjour, Áine y retourne pour six semaines avec sa petite fille Daisy. Mais sur place, rien ne se passe comme prévu. Joe et la ferme sont remplis de fantômes. Le jour où elle met la main sur un ordinateur tenu secret, Áine comprend que Daisy et elle doivent partir au plus vite, laissant là toutes ces trajectoires brisées. À moins que des années plus tard, sa fille, de retour à Chicago, ne vienne redonner sens à ce kaléidoscope ?

L’auteure : Paula McGrath est née en Irlande en 1966. Ses écrits de fiction et de non-fiction ont paru notamment dans The Irish Times, et Surge, une anthologie des nouveaux écrivains irlandais. Elle est diplômée d’un Master of Fine Arts de l’Université de Dublin où elle enseigne le creative writing.

Publicités
Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, Nouvelles découvertes, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Nouvelles découvertes irlandaises #17 : mai 2018

  1. Merci Hélène, je lirai ces deux romans puissants…

    Aimé par 1 personne

  2. lewerentz dit :

    J’ai vu le O’Neill en librairie hier. A voir…

    J'aime

  3. Ping : Parutions littéraires irlandaises 2018 : Bilan #1 | Lettres d'Irlande et d'Ailleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s