La Princesse de Bakounine – Lorenza Foschini

Zoé, la principessa che incantò Bakunin, 2016. Traduit de l’italien par Karine Degliame-O’Keeffe. Paru aux éditions la Table ronde – Quai Voltaire le 21 septembre 2017.

Ma chronique (rentrée d’automne 2017, 5) :

La Princesse de Bakounine, c’est une plongée dans l’Histoire, un destin de femme hors du commun, et Bakounine.

Lorenza Foschini a mené un travail de recherche colossal pour écrire cette enquête minutieuse savamment distillée sous couvert de roman. En partant des deux années passées par Bakounine sur l’île d’Ischia en face de Naples, où il a posé les bases du mouvement anarchiste, elle raconte l’amitié puissante et particulière qu’il y a nouée avec la princesse russe Zoé Obolenskaïa, conquise à ses idées. De là, l’auteure nous embarque dans la vie bouleversée de ces deux aristocrates russes, rebelles, transfuges et exilés.

« L’influence néfaste du jeune et intelligent fanatique [Netchaïev] sur le leader fatigué est unanimement reconnue. En revanche, le rôle tout aussi crucial – mais positif celui-là – que joua la princesse dans la vie de Bakounine n’a jamais été souligné. C’est pourtant grâce à son aide et au confort qu’elle lui apporta que Bakounine atteignit la phase la plus lucide de sa pensée. »

Deux grandes parties dans le roman, l’une plus centrée sur Bakounine, avec une construction très habile, où l’auteure délaye par touches précises le parcours tourmenté du géant révolutionnaire, tout en racontant aussi les étapes importantes de la vie de Zoé ; l’autre partie donne plus la parole à Zoé. « Deux personnages que leurs compatriotes tiennent pour fous et extravagants: un révolutionnaire jugé violent et dangereux, déjà condamné à mort, fugitif et recherché par la plupart des polices européennes, et une grande dame de l’aristocratie élevée au milieu des ors et des stucs des palais moscovites et saint-pétersbourgeois, que son milieu regarde comme un esprit exalté. »

Les chapitres sont courts, l’écriture fluide – et la traduction de Karine Degliame-O’Keeffe parfaite,  comme pour Mrs Hemingway de Naomi Wood. L’ensemble est vraiment très intéressant. En refermant le livre, on a l’envie dévorante d’approfondir ses connaissances sur Bakounine*, « cet amant féroce de la liberté ». Et on est heureux que Zoé (qui a fortement inspiré les personnages d’Anna Karenine de Tolstoï et La Princesse Casamassima d’Henry James) soit un peu mieux sortie de l’ombre ; tout en gardant encore nombre de ses mystères.

« Princesse, depuis que j’ai conscience de moi-même, je suis révolutionnaire. » (en français dans le texte)

*Et ça tombe bien, pour commémorer les cent ans de la révolution russe, les éditions de la Table ronde (un double merci !) ont également réédité Bakounine, la vie d’un révolutionnaire de Hanns-Erich Kaminski, dans la collection petite Vermillon.

Publicités
Cet article, publié dans 2017, Italie, Rentrée automne 2017, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Princesse de Bakounine – Lorenza Foschini

  1. Sev dit :

    Je ne connais pas du tout l’histoire russe, alors Bakounine, jamais entendu parler… mais grâce à toi, j’en sais un peu plus, et je vais fouiller. Surtout que cette histoire de princesse qui a inspiré Anna Karenine m’intéresse au plus ahut point! Merci pour cette découverte.

    J'aime

  2. Eve-Yeshé dit :

    je connais Bakounine, (idem pour Netchaïev) dans les grandes lignes mais jusqu’à présent je n’avais jamais eu envie de lire un livre sur lui… Je note car cette période de l’Histoire m’intéresse beaucoup

    Aimé par 1 personne

  3. une période de l’histoire qui est passionnante. Il y a eu un numéro de mon magazine l’histoire sur les révolutions en Russie. Bon weekend à toi, merci pour ce beau partage. Bises bretonnes 🙂 🙂

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s