Amours – Léonor de Récondo

de recondo amours

Sabine Wespieser éditeur, 2015. Réédité en poche chez Ponts en mai 2016.
— Prix RTL-Lire 2015 – Prix des Libraires 2015 —

Présentation de l’éditeur : Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d’une maison bourgeoise, dans un bourg cossu du Cher, pour laisser s’épanouir le sentiment amoureux le plus pur – et le plus inattendu. Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant. Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un notaire, à prendre en mains sa destinée. Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l’héritier Boisvaillant tant espéré.
Comme elle l’a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s’apprête à enfouir le secret de famille. Mais Victoire n’a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit dans le couffin glissé sous le piano dont elle martèle inlassablement les touches.
Céleste, mue par son instinct, décide de porter secours à l’enfant à qui elle a donné le jour. Quand une nuit Victoire s’éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre sous les combles…
Les barrières sociales et les convenances explosent alors, laissant la place à la ferveur d’un sentiment qui balayera tout.

Ma chronique :

L’histoire au départ semble classique voire même banale, en tous cas déjà lue. 1908, maison bourgeoise, mariage arrangé, oisiveté, droit de cuissage, grossesse non désirée… Mais ce n’est en fait qu’une sorte de trompe-l’œil posé par l’auteur, pour mieux nous surprendre lorsqu’elle dévoile finement chaque personnage.

Léonor de Récondo a une plume délicate et sensible, une poésie gracieuse et sensuelle. Ici, aucune scène n’est médiocre, qu’elle brille de joie pure ou baigne dans les tons indécis du drame le plus terrible. Chaque mot est ciselé dans sa musicalité et un ensemble très travaillé. Peut-être trop, parfois ? Certaines scènes semblent irréelles tant elles sont « belles ». Amours est néanmoins un livre qui transporte et entre en résonance avec les émotions. De plus, ce roman ne vibre pas uniquement d’amours, de justesse et de délicats portraits de femmes. Léonor de Récondo s’attache aussi à évoquer les injustices sociales et la condition féminine de ce début de siècle.

Décidément, j’ai beaucoup de chance avec mes lectures en ce moment. C’est le premier livre de cette auteure que je découvre et j’ai été conquise par cette ode à la vie, à l’amour et à la réalisation de soi.

Je remercie les éditions Points et Babelio pour cette découverte et cet envoi, ainsi que pour la très agréable rencontre organisée le 18 mai dernier avec l’auteure dans leurs locaux, porte d’Orléans à Paris. Léonor de Récondo nous a régalés en parlant de ses autres livres, de sa manière d’écrire, de ses rapports à la littérature. Excellente oratrice, elle s’est prêtée avec une grande amabilité au jeu des questions avec les blogueurs invités. Quelques anecdotes : cette violoniste baroque de formation met des boules Quiès lorsqu’elle écrit. Elle écrit d’abord chaque chapitre au crayon, avant de le taper sur informatique. Ainsi elle garde une trace de l’ensemble de sa création, ratures comprises. Elle progresse chapitre par chapitre, crayon puis PC, crayon puis PC, et c’est seulement lorsque tout est bouclé qu’elle retravaille chaque chapitre sur son ordinateur. Elle ne rajoute jamais aucun passage ; lorsqu’elle retravaille, c’est toujours en ôtant, en peaufinant. Sans doute pour cela que ses livres sont plutôt courts.

(c) Hélène Hiblot et Lettres d'Irlande et d'Ailleurs

(c) Hélène Hiblot et Lettres d’Irlande et d’Ailleurs

Publicités
Cet article, publié dans 1.2 Littérature française, 8.2 Evénement littéraire, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Amours – Léonor de Récondo

  1. Frédéric dit :

    je vais me le prendre. J’avais adoré « Pietra Viva » de cette même auteure. Merci pour cette jolie note 🙂 Bises !

    Aimé par 2 people

  2. Je l’avais déjà repéré mais là avec ton avis, je ne peux passer à côté ! =)

    Aimé par 1 personne

  3. Maeve dit :

    J’ai regardé sa bibliographie. Je suis plus intéressée par « Pietra Viva ». 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Caroline D dit :

    Cette chronique enthousiaste donne très envie d’au moins y jeter un bon œil. Je note pour ma prochaine visite en librairie!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s