Nouvelles découvertes irlandaises #7 : Mai 2016

Quelque chose en Diarmaid l’effrayait. Son éternel silence. Comme un car rempli d’enfants autistes qu’elle avait vu un jour à Dublin. Un jour de pluie. Il était si noué sur lui-même. Comme une chaussure aux lacets inextricablement serrés.
— Desmond Hogan – Le Garçon aux Icônes —

Petit bilan des dernières parutions : deux romans aux 4ème de couverture alléchants !

• Un nouveau Peter Murphy :

murphy john l apoJohn L’Apocalyptique, paru le 13 avril 2015 chez Calmann-Levy (272 pages)

« Voici l’histoire de John Devine, adolescent coincé dans un village austère au fin fond d’une campagne irlandaise désenchantée. À ses côtés vivent sa mère Lily, célibataire endurcie, accro à la Bible et au tabac, et ses voisins, Mrs. Nagle, qui passe son temps à l’espionner, et Harry Farrell, homme à tout faire porté sur la boisson et amoureux transi. Quand le jeune Jamey Corboy, rimbaldien autoproclamé au style excentrique, débarque en ville, la vie monotone de John semble soudain s’ouvrir sur de nouveaux horizons. À mesure que sa solitude se dissipe, et malgré la mystérieuse maladie de sa mère, qui ne fait qu’empirer, il se laisse entraîner dans un nouveau monde fait de petits délits et de découvertes. Mais la propension de Jamey et de John à se fourrer dans les ennuis pourrait bien finir par causer leur perte, et bientôt, John doit faire face à un terrible dilemme.

Rejoignant les rangs des grands romans traitant de l’amitié et de la trahison, John l’apocalyptique se confronte aux fracas de l’adolescence et à l’attraction que le monde et ceux que nous aimons peuvent exercer sur nous. »

Colm Toibin en parle comme d’« an absolutely wonderful novel » (et si Colm le dit, c’est que c’est vrai ! dit la fan, ha ha)

Peter Murphy est écrivain, musicien et journaliste (Rolling Stone, Guardian, Sunday Business Post). Décrit comme la révélation des lettres irlandaises, il a été encensé par la critique. La Rivière d’Enoch O’Reilly, son second roman, a paru aux éditions Calmann-Lévy en 2014.

• Un nouveau Paul Murray :

murray marque vide belfondLa Marque et le Vide, paru le 21 avril 2016 chez Belfond (576 pages)

« La Marque et le Vide est une satire aussi hilarante qu’acérée sur le monde de la finance, portée par des personnages flamboyants. Mais ce roman est surtout, comme l’a été son glorieux aînéSkippy dans les étoiles, le livre le plus drôle de l’année. » The Independent

Article dans les Echos

*

*

Né en 1975 à Dublin, Paul Murray étudie la littérature au Trinity College et devient libraire. Après un premier roman remarqué,Skippy dans les étoiles recueille une presse dithyrambique et est traduit en une quinzaine de langues.

A bientôt, pour de nouvelles découvertes irlandaises !

 

Publicités
Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, Nouvelles découvertes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Nouvelles découvertes irlandaises #7 : Mai 2016

  1. Folavril dit :

    Merci pour ces découvertes 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Super tentant, j’ai pris note 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Frédéric dit :

    le premier ouvrage a l’air vraiment bien. Jolie couverture en prime. Bonne soirée et Bises bretonnes 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s