Mes nouvelles découvertes irlandaises #4 : Février 2016

Tu écrivis que tu t’étais aperçue qu’il était la source de tout ton courage, tout ton bonheur ; que l’idée d’un avenir sans lui t’était insupportable.
-Muse, Joseph O’Connor-

Nouvelles parutions

• Un nouveau Joseph O’Connor sortira en mars ! Bientôt un billet sur cet auteur majeur des lettres irlandaises.

O CONNOR - Maintenant ou jamais.inddMaintenant ou jamais, le 3 mars 2016 chez Phébus (déniché avant tout le monde par Maeve !)

« Au début des années 1980, quatre jeunes gens, Robbie, Fran, Trez et Seán, forment un groupe de rock en marge de leurs études universitaires. D’interviews fictives en extraits de journaux intimes, alternant entre les années 1980 et les années 2010, « Maintenant ou jamais » revient sur leurs débuts, leurs succès et leurs désillusions. Un témoignage musical et social, ainsi qu’un grand roman sur l’amitié… »

Pour les fans, il sera en dédicace au Centre Culturel Irlandais le 19 février prochain de 14h à 15h30 à la médiathèque !

• Une nouvelle édition de Anna Livia Plurabelle, de Joyce :

joyce anna liviaParu le 16 janvier 2016 aux éditions La Nerthe

« Anna Livia Plurabelle est le chapitre le plus illustre de Finnegans Wake. T. S. Eliot le publia en petit volume chez Faber & Faber en 1930 dans une première version.
Il connut, du vivant de Joyce, plusieurs traductions auxquelles il participa. Et en n, alors qu’il lui était possible de faire un enregistrement de lui-même lisant un extrait de son ultime ouvrage, c’est un extrait de ce chapitre qu’il choisit.
Anna Livia Plurabelle est l’un des sommets du Wake et son chapitre le plus autonome.
S’il introduit, d’autre part, si bien à l’ensemble c’est qu’il donne merveilleusement à entendre la singularité du chant joycien, sa tendresse, son humour et ses inventions incessantes.
Choeur tenu au bord de la Li ey, où résonnent les voix de tous les héros de la fable et de son auteur. Anna Livia Plurabelle peut se lire comme un long poème, une longue apologie où se mèle orgueil, autodérision et l’ultime ambition d’un écrivain de génie. Chant de et à propos de l’héroïne centrale dans lequel sa vie, celle de son amant, de ses enfants, leur vie commune deviennent légendaires, mélancoliques, comiques et bouleversantes.
En annexe : les dernières et les premières pages de Finnegans Wake dans une nouvelle traduction. »

Nouveaux auteurs

(c’est à dire des auteurs dont je viens de découvrir l’existence)

Lucinda Riley : Née en Irlande, Lucinda Riley a écrit son premier livre à l’âge de 24 ans. Salués à plusieurs reprises par le New York Times, ses ouvrages viennent en tête des best-sellers dans de nombreux pays européens. Ils sont traduits dans 28 langues et publiés dans 38 pays.

riley La_jeune_fille_sur_la_falaise__c1_largeLa jeune Fille sur la Falaise, son dernier roman, paru en novembre 2015 chez Ledu éditions

« En plein chaos sentimental, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande, dans la ferme familiale. C’est là, au bord d’une falaise, qu’elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille étrange qui va changer sa vie… En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, Grania va découvrir le lien qui unit leurs deux familles depuis des années. D’une histoire d’amour impossible à Londres en temps de guerre à une relation compliquée dans le New York d’aujourd’hui, de la dévotion pour un enfant trouvé aux souvenirs oubliés d’un frère perdu, les destins des Ryan et des Lisle s’entremêlent tragiquement depuis un siècle. Mais quel est ce secret à l’origine de près de cent ans de chagrins ? Obsédante, exaltante et bouleversante, l’histoire d’Aurora raconte le triomphe de l’amour sur la mort. »

Karen Perry est le nom de plume de Karen Gillece et Paul Perry, deux auteurs irlandais. Les Mensonges est leur premier roman.

perry karen mensongesLes mensonges, paru en 2014 au Cherche Midi, et en 2015 chez Pocket

« Avec ce formidable premier roman, Karen Perry pousse le suspense psychologique à son paroxysme, capturant au passage toute la complexité, les non-dits, les doutes et les impasses de la vie conjugale. D’une lucidité effrayante, d’une tension constante, Les Mensonges vous tiendra éveillés toute la nuit, jusqu’à une conclusion sidérante. »

*

 

Jamie O’Neill, né en 1962 à Dun Laoghaire près de Dublin.

o'neill jamie garçons mer librettoDeux garçons la mer (At Swim, two Boys, 2001) paru en 2013 chez libretto

« Dublin, 1915. En des temps troublés par les échos de la Grande Guerre et à la veille de l’insurrection de Pâques contre les Britanniques, une histoire d’amour tendre et tragique naît au fil des jours entre deux jeunes garçons : Jim, qui semble destiné à la prêtrise, et Doyler, rebelle des bas quartiers. Ils se promettent de traverser à la nage la baie de Dublin le jour de Pâques 1916 pour aller planter sur un îlot le drapeau irlandais. »

NB : Y aurait-il une référence au At-Swim-two-Birds de Flann O’Brien… ? J’ai trouvé ce dernier, édité aux Belles Lettres, il y a peu chez mon bouquiniste de quartier, mais je ne l’ai pas encore lu.

Nouveaux titres

Sebastian Barry

barry fistonsSa pièce de théâtre Les Fistons (Boss Grady’s Boys), paru chez l’Harmattan en 2006

« Deux frères célibataires, sexagénaires : Mick et Josey. Ce dernier est simple d’esprit. Ils vivent en retraités dans une ferme isolée du côté de Cork. Leurs conversations quotidiennes, au plus près des réalités de la vie campagnarde et du temps qu’il fait, roulent sur le passé et le présent. Leurs parents morts interviennent à leur tour sur scène avec eux. Un défilé un peu chaotique de fantasmes et de réalité lourde. »

 

Donn Byrne

byrne la baie du destinLa Baie du Destin, chez Terre de Brume.

« Des hommes et des femmes se croisent et entrecroisent leurs destins. Des personnalités aussi différentes que celle du maître des lieux, Sir Valentin, Valentin-le-magnifique, pour qui le monde n’est que courses de chevaux, voyages sur la Riviera, grandes tablées et combats de boxe selon les règles inflexibles du noble art ; Jack Carabine, l’Irlandais d’Amérique, fils de bohémiens et champion du ring, qui vécut un impossible amour dans les milieux interlopes des bas-fonds de New-York ; ou la “tante” Geneviève, aux-yeux-privés-de-lumière, qui possède un tel esprit que, dans son jardin, les abeilles travaillent pour elle ; ou encore Kerry, Kerry-aux-chevaux, en quelque sorte le témoin et le narrateur de cette vie hors de la vie.
C’est tout cela, la Baie du Destin, au cœur d’un décor grandiose et démesuré. Au nord, l’Atlantique, “tantôt comme un lac, un lac bleu à l’heure de midi et violet lorsqu’apparaît l’Étoile du soir, tantôt féroce, gris, horrible, incapable de miséricorde” et, en arrière-plan, l’Irlande, aux paysages sauvages de création du monde. »

Correspondance James Joyce – Italo Svevo

joyce svevoParu en 2014 aux éditions La Nerthe.

« Lors de leur rencontre à Trieste, James Joyce et Italo Svevo sont très seuls sur le plan littéraire. Leur amitié sera spontanée. Ils vont se motiver l’un l’autre. Joyce à poursuivre l’écriture de ce qui deviendra A Portrait of the Artist as a Young Man. Svevo à reprendre l’écriture depuis l’échec de ses deux premiers romans. Les deux hommes s’écriront après le départ de Joyce pour Paris. Svevo envoie à Joyce La Concienza di Zeno qui va l’enthousiasmer.
Le livre sera lu ainsi par Valery Larbaud et Benjamin Crémieux. La « résurrection » de Svevo écrivain va pouvoir se produire.
La Nerthe, éditrice d’une nouvelle édition des poèmes de Joyce et de la correspondance d’Eugenio Montale et d’Italo Svevo, propose logiquement cet échange épistolaire de premier plan.

Publicités
Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, Nouvelles découvertes, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mes nouvelles découvertes irlandaises #4 : Février 2016

  1. francoisefg dit :

    Belles découvertes et choix très éclectique!

    Aimé par 1 personne

  2. lewerentz dit :

    Le Riley pourrait m’intéresser.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s