Mes nouvelles découvertes irlandaises #1 : Septembre 2015

Cela fait bientôt trois ans que, sur ma page facebook Lettres d’Irlande, je partage avec vous mes pêches miraculeuses dans les vastes terres éditoriales : les nouveaux auteurs irlandais traduits en français, d’autres pas si nouveaux mais que je ne connaissais pas, ou bien encore le nouveau titre d’un auteur connu qui se profile à l’horizon…

Mais une fois que je les ai postés, ces poissons frétillants se perdent très vite dans les limbes, et quasiment disparaissent ; aussi j’ai décidé, pour qu’il en reste un souvenir, une trace – et qui plus est facilement consultable -, de les regrouper lisiblement. J’inaugure donc aujourd’hui par ce billet – hip hip hip ! – une nouvelle section de ce blog, qui s’intitulera « Mes nouvelles découvertes irlandaises » : ce seront des billets publiés de temps en temps, un peu compilation, coffre au trésor, nursery de talents ? Où chacun pourra (re)découvrir ou piocher ses futurs coups de coeur irlandais (moi la première) !

Pour les nouveautés de l’année 2015, outre celles de la rentrée littéraire (dont j’ai déjà parlé dans un précédent billet), j’ai découvert en début d’année, grâce au Centre Culturel Irlandais, deux auteurs – qui semblent très prometteurs – nouvellement traduits en français :

ryan coeur albinLe Coeur qui tourne de Donal Ryan, paru en mars 2015 chez Albin Michel.

« Donal Ryan tisse dans ce premier roman qui allie noirceur et humour ravageur une fresque humaine et sociale saisissante. À la manière d’un roman choral, dont la construction ambitieuse n’est pas sans rappeler le Faulkner , vingt-et-un narrateurs se succèdent pour raconter l’histoire d’un naufrage. Mais aussi d’un espoir. À l’image de ce cœur rouillé, planté sur la porte de la maison où Bobby a grandi, qui persiste à tourner au gré du vent. »

*

costello streetseuilet Academy Street de Mary Costello, également paru en mars 2015, aux éditions du Seuil.

« Portrait lumineux d’une vie en marge, Academy Street balaie plus d’un demi-siècle avec l’ardeur et la délicatesse de son inoubliable anti-héroïne. Sous la sobriété de la phrase, derrière la discrétion de Tess se cachent une force prodigieuse et une existence d’une beauté rare, menée à distance du bruit et de la fureur, suspendue entre la terre natale et le pays d’adoption, guidée par la puissante lame de fond des émotions. »

*

Autres découvertes, en explorant des catalogues :

barry bohane sudBohane, sombre Cité de Kevin Barry, paru en avril 2015 chez Actes Sud.

« Roman visionnaire qui mêle de nombreuses influences, du cinéma au roman graphique et des légendes celtiques aux sagas, Bohane, sombre cités’inscrit au coeur de la littérature irlandaise. Fascinante oeuvre d’imagination, ce roman, couronné du prestigieux International IMPAC Dublin Literary Award, signale Kevin Barry comme l’un des auteurs les plus inventifs de sa génération. »

*

*

patterson acte sudLe troisième Acte de Glenn Patterson, paru en janvier 2010 chez Actes Sud.

« Glenn Patterson nous entraîne, comme un barman soûlerait un client solitaire, au coeur du fameux choc des cultures ici démystifié par l’ironie du sort.
Son Troisième Acte, version noire et implacable d’un Lost in Translation sans filtre, est la chronique mélancolique et drôle d’une chute libre. Tranquillement vertigineux. »

*

*

kilroy affairesAffaires et Damnations, de Claire Kilroy, paru en avril 2014 aux éditions Buchet-Chastel.

« Affaires et Damnation dresse un portrait grinçant de l’Irlande actuelle et de ses dérives. Le style foisonnant et gorgé d’humour de Kilroy sert à merveille cette fable contemporaine aussi folle que le monde qu’elle dépeint. »

*

*

*

Et puis aussi Lucy Caldwell, qui a déjà (!) deux romans édités chez Plon : Le Point de rencontre en 2014 et Des Vies parallèles en mai dernier.

caldwell rencontrecaldwell parallele

A bientôt pour de nouvelles découvertes irlandaises !

Publicités
Cet article, publié dans 1.1 Littérature Irlandaise, Nouvelles découvertes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mes nouvelles découvertes irlandaises #1 : Septembre 2015

  1. Maeve dit :

    J’ai adoré Ronal Ryan et pas mal aimé Mary Costello.
    Les autres me restent à découvrir !
    Je suis encore dans le Eimear McBride mais je pense que mon billet sera court 😉

    Aimé par 1 personne

  2. lewerentz dit :

    Le Ryan ne me tente pas mais le Costello est, paraît-il, formidable. Le Barry pourrait m’intéresser. Le Patterson, je ne l’ai pas encore lu mais il me rappelle « The fall of Ireland » de Dermot Bolger (très bien !). Le Kilroy, je ne connais pas non plus, et Caldwell est sur ma liste 🙂

    Aimé par 1 personne

    • LadyDoubleH dit :

      Le Costello est également sur ma liste pense-bête, j’aimerais le lire assez rapidement ! Donal Ryan et Kilroy sont dans ma PAL, mais vu tout ce qui s’est ajouté depuis le début de la rentrée littéraire, je me demande quand je vais trouver du temps pour eux… (rires)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s